Géothermie

Les pompes à chaleur utilisant la chaleur du sol sont appelées pompes à chaleur géothermique.

Nous sommes dans les systèmes dits de géothermie ou d'aquathermie. La chaleur soutirée du milieu naturel, le sol ou l'eau de nappe, est transférée via une pompe à chaleur à un circuit d'eau de chauffage. La pompe à chaleur géothermique est un des systèmes de pompe à chaleur les plus performants sur le plan de l'efficacité énergétique. Les coefficients de performance des pompes à chaleur géothermiques atteignent des valeurs supérieures à 4 (4kw restitués pour 1 consommé) durant toute la saison de chauffe, du fait de la constance du régime de température.

Il existe principalement trois types de captages

 

 

Captage horizontal

 

Géothermie - Captage horizontal à Caen / Normandie - BLC Confort Le captage horizontal consiste à décaisser le terrain. La surface de pose doit être 1,5 à 2 fois supérieure à celle de l’habitation à chauffer et le terrain doit permettre un décaissement sur 60 à 120 cm de profondeur.
Le terrain doit être perméable aux eaux de pluie, qui jouent un rôle déterminant dans la régénération de la chaleur du sol. Les capteurs horizontaux se composent de tubes polyéthylène haute densité (PEHD) ou de cuivre recuit gainés de polyéthylène : ils sont disposés en boucles espacées de 50 cm au minimum. Le réseau doit être distant d’au moins 2 m de tout arbre ou ouvrage (puits, fosse septique…) mais peut cohabiter avec des buissons et massifs à racines courtes (- 50 cm).

 

Captage vertical

 

Géothermie - Captage vertical à Caen / Normandie - BLC Confort

Le captage vertical consiste à forer votre jardin pour enfouir des sondes à une profondeur de 15 à 80 m, voire 100 m.
Il s’agit d’une technique très pointue qui exige un personnel qualifié.

Captage par eau de nappe

 

Géothermie - Captage eau de nappe à Caen / Normandie - BLC Confort

Deux procédés sont envisageables pour un captage sur nappe.
L’un, le plus écologique, implique de creuser deux trous profonds de 8 à 50 m, selon les régions. Le premier, ou puits d’aspiration, se situe en amont de l’écoulement de la nappe : la PAC y puise les calories de l’eau et les valorise.
Le second puit, dit de restitution, rejette l’eau refroidie dans son milieu naturel en aval de l’écoulement, sans altérer sa qualité.
A l’intérieur de l’habitation, la PAC eau/eau se raccorde à un circuit de chauffage à basse température : planchers chauffants, radiateurs BT.

 

 

Contactez-nous

Nos partenaires

Quali BoisQuali PacQualit EnrQualigazNormandie PiscinesAtlanticBrisach

Panasonic - AquareaPanasonic - AquareaJolly MecFrisquetLamars Bâtiment RénovationNormandie Eco CombustiblesÖkoFen

Une erreur est survenue
Une erreur est survenue, l'administrateur a été contacté
Revenir à la première page